CARON Henri, Alexandre

Né à Templeux-le-Guérard (Somme) vers 1821 ; demeurant à Paris, rue Charles-V (IVe arr.) ; ouvrier gainier ; communard.

En 1871, à cinquante ans, il épousa une jeune fille de dix-sept ans. En 1839, il avait été puni de cinq jours de prison par le tribunal de Péronne pour vol de récoltes ; en 1842, de onze mois pour destruction d’arbres ; sa conduite était dite « irréprochable » depuis 1849 et il put fournir d’excellents certificats, le disant de surcroît étranger à la politique.
Ancien militaire, il fut sergent instructeur pendant le Siège de Paris, puis sous-lieutenant au 94e bataillon de la Garde nationale ; le 28 mars 1871, il fut élu commandant de son bataillon, « malgré sa résistance », dit-il ; blessé le 6 avril à la barricade du pont de Neuilly, il cessa de servir, mais toucha sa solde jusqu’au 13 mai.
Le 11e conseil de guerre le condamna, le 18 octobre 1871, à cinq ans de détention, peine réduite à quatre ans le 19 décembre 1874.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54634, notice CARON Henri, Alexandre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 janvier 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/731.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément