CARRÉ Louis, Ferdinand

Né le 1er avril 1831 à Château-Renard (Loiret) ; demeurant à Paris, 54, rue des Boulets, (XIe arr.) ; ouvrier maçon cimentier ; communard.

Marié, sans enfant ; lui-même était un enfant naturel. Sous la Commune de Paris, il fut simple garde à la 4e compagnie de marche du 204e bataillon de la Garde nationale ; il aurait reçu, le 27 mars 1871, par ordre du Comité central, un laisser-passer avec indemnité de route pour Brest ; il aurait participé le 4 avril au pillage du palais de l’archevêché. Il semble avoir cessé tout service après l’entrée des troupes de Versailles et fut arrêté le 15 juillet ; il fut alors incarcéré à Rochefort. Il aurait aussi pris part au pillage du couvent de la rue de Picpus, XIIe arr., occupé du 15 au 28 avril par sa compagnie.
Le 4e conseil de guerre le condamna, le 3 août 1872, à huit ans de travaux forcés et 200 f. d’amende ; le reste de sa peine lui fut remis le 17 mai 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54663, notice CARRÉ Louis, Ferdinand, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 janvier 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/780. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément