CHABROUTY Mathieu

Par Michel Thébault

Né le 13 mai 1853 à Saint-Hilaire-le-Château (Creuse), mort noyé en mars 1875 en Nouvelle-Calédonie ; maçon demeurant à Paris ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Mathieu Chabrouty était le fils de Jean Chabrouty âgé de 29 ans cultivateur et de Séverine Lombard âgée de 26 ans. Ses parents demeuraient au lieu-dit La Bierge, une exploitation agricole isolée sur la commune de Saint-Hilaire-le-Château, et son père est indiqué colon (en fait métayer, « preneur d’un domaine pour un temps déterminé sous condition d’en assurer l’entretien, et d’en partager les bénéfices »). En 1870 – 1871, âgé de 17 - 18 ans, Mathieu Chabrouty était à Paris maçon de la Creuse, une migration saisonnière qui culmina au XIXème siècle et qui vit chaque année, les migrants quitter leur village pour travailler sur les grands chantiers de Paris. Célibataire, il demeurait 10 rue de la Colombe dans le IVème arrondissement. Pour avoir participé à la Commune de Paris il fut arrêté le 22 mai 1871 au début de la « semaine sanglante ».
 
Emprisonné, il fut jugé à Sèvres le 27 mars 1872, par le 9e conseil de guerre. « Coupable d’avoir en mars, avril et mai 1871 à Paris dans un mouvement insurrectionnel, portées des armes et été revêtu d’un uniforme militaire ainsi que d’avoir fait usage de ses armes » il fut condamné à la déportation simple et à la dégradation civique. Embarqué le 31 juillet 1872 à Brest sur le transport à vapeur La Garonne, il arriva à Nouméa (Nouvelle Calédonie) le 5 novembre 1872 et fut débarqué à l’Île des Pins, lieu de relégation, le 11 novembre. Dans la nuit du 11 au 12 mars 1875, il tenta de s’évader avec 19 autres camarades (dont Édouard Duchesne et Paul Rastoul) sur un bateau de fortune mais mourut noyé lors du naufrage de leur embarcation. Un autre creusois originaire du même village Jean Savy était également à bord, mais connut le même sort comme tous leurs camarades d’évasion.
Il fut néanmoins condamné par contumace pour évasion le 17 mai 1875 à 2 ans de prison et fut amnistié en 1879 (en quelque sorte à titre posthume).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54887, notice CHABROUTY Mathieu par Michel Thébault, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 mai 2022.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/860 B et BB 27. — Archives Nationales d’Outre-Mer, bagnards, dossiers individuels H 33 63. — site internet Les Maçons de la Creuse annuaire général. — Note de Louis Bretonnière. — État civil Saint-Hilaire-le-Château.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément