LAMBARD Jean, Gustave, Pierre

Par Claude Pennetier

Né le 17 décembre 1890 à Gorges (Manche) ; cheminot à Noisy-le-Sec (Seine, Seine-Saint-Denis) ; syndicaliste unitaire et militant communiste ; conseiller municipal.

Fils d’un maçon, Jean Lambard était, en 1927, facteur aux écritures à la gare de Noisy-le-Sec où il s’était marié le 26 avril 1915 avec une fleuriste.

Trésorier adjoint de l’Union des syndicats unitaires des cheminots du réseau Est, domicilié à Noisy, il fut élu conseiller municipal communiste le 12 mai 1935 sur la liste d’Henri Varagnat*. Il fut déchu de son mandat par le conseil de préfecture le 29 février 1940 pour appartenance au Parti communiste dont il se serait désolidarisé ensuite.

Père d’une fille née en 1916, brodeuse, Jean Lambard quitta Bondy avant 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5497, notice LAMBARD Jean, Gustave, Pierre par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 2 mai 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3, versement 10451/76/1 ; listes électorales et nominatives. — Arch. Com. Bondy. — État civil de Gorges et Noisy-le-Sec. — Renseignements recueillis Michèle Rault et Nathalie Viet-Depaule.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément