CHANAL Adolphe, Ludovic

Né le 4 octobre 1842 à Montargis (Loiret) ; demeurant à Paris ; cordonnier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Il avait été condamné, le 22 février 1862, à Corbeil, à six jours de prison pour outrages à agents et menaces ; le 20 mai 1862, à Paris, à 20 f. d’amende pour injures ; le 4 juillet 1862, à Corbeil, à quinze jours de prison pour coups et blessures ; le 23 novembre 1868, à Paris, à quatre mois encore pour vol.
Pendant le 1er Siège de Paris, il appartint au 200e bataillon de la Garde nationale et fut versé au 120e durant l’insurrection ; il prit part à des sorties.
Le 4e conseil de guerre le condamna, le 19 septembre 1871, à la déportation simple et à la dégradation civique. En Nouvelle-Calédonie, il fut présenté comme ivrogne mais très bon ouvrier. Le 2 mai 1876, il était frappé d’une amende de 150 f. pour insultes envers des surveillants ; le 8 décembre 1876, condamné à deux mois de prison pour ivresse. Le 15 novembre 1879, il voyait sa peine commuée en cinq ans de bannissement et rentrait par le Tage.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55002, notice CHANAL Adolphe, Ludovic, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/731 et H colonies 74.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément