CHANOZ Jean-Baptiste, dit Lagarguille

Né le 3 mars 1828 à Saint-Jean-de-Soudain (Isère) ; tisseur ; membre de l’Internationale lyonnaise ; participant à la Commune de Lyon.

Rédacteur au journal libre penseur l’Excommunié, lié aux radicaux lyonnais, il fut l’animateur du premier groupe de l’Internationale constitué à Lyon. Un rapport de police disait de lui : « Ardent propagandiste [...] serait homme d’action dans un moment d’agitation. »
Il fut blâmé par jugement du Conseil général de Londres, signé Eugène Dupont, 8 mars 1870 (L’Internationale, 27 mars 1870), et exclu avec A. Blanc, Carnal, Cormier, Schettel et Vindry (d’après Testut, L’Internationale, p. 174, n. 1).
Le 4 septembre 1870, il fit partie du Comité de Salut public qui s’installa à l’Hôtel de Ville de Lyon. Arrêté après l’insurrection communaliste du 30 avril 1871, il fut acquitté et libéré.
Un Chanoz appartenait, vers 1866-1867, au groupe de l’AIT dit de la petite rue de Cuire (Voir T. Desmard) ; un autre, à la même époque, faisait partie du groupe du quartier Saint-Paul (Voir Farlay). Y eut-il trois Chanoz membres de l’Internationale ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55012, notice CHANOZ Jean-Baptiste, dit Lagarguille, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, série R, conseil de guerre 1871, liasse A à C. — Arch. Mun. Lyon, I 2/55, pièces 27 et 28.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément