CHATÉ François, Pierre

Né à Nantes (Loire-Inférieure) le 19 novembre 1841 ; négociant ; membre, en septembre 1870, du Comité central des vingt arrondissements ; membre de l’Association Internationale des Travailleurs ; communard.

François Chaté, dont le dernier domicile connu à Paris avant 1871 était, 27, rue Gauthey, XVIIe arr., avait été déclaré en faillite le 12 octobre 1867 (ou 1869 ?) par le tribunal commercial de Nantes. Il vint alors à Paris et fut, après le 4 septembre 1870, employé à la mairie du XVIIe arr., où, sous la Commune de Paris, il occupa les fonctions de secrétaire général (« chef de bureau » selon François Chaté, lettre autographe du 6 mai 1879).
Avec ses amis du Comité central des vingt arrondissements auquel il appartenait, il présenta, le 15 septembre 1870, les mesures d’urgence que le gouvernement de la Défense nationale aurait dû, selon les signataires, se hâter de « transformer en décrets pour le salut de la patrie et de la République ». Ces mesures intéressaient la sécurité publique, les subsistances et les logements, la défense de Paris et des départements. Voir Ch.-L. Chassin. En novembre, avec l’ouvrier maçon Huet, il tenta de former une section de l’Internationale dans le quartier des Ternes (cf. Le Rappel, 9 novembre).
D’après Testut (cf. Arch. PPo., B a/441), François Chaté aurait été secrétaire-correspondant de la section des Batignolles, poste qu’occupèrent également Combault et E. Jauffret (cf. t. IV, p. 48).
Par contumace, le 17e conseil de guerre le condamna, le 2 décembre (le 29 novembre selon Arch. PPo.) 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée. (Un extrait de son casier judiciaire — tribunal de Nantes — le donne comme ayant été, au cours de cette même journée, condamné deux fois à la déportation dans une enceinte fortifiée.)
Réfugié à Bruxelles, il y travailla comme chef comptable et, selon Dautry, Bruhat, Tersen, op. cit., fonda la Blanchisserie de Montplaisir. Il fut gracié le 17 mai 1879. Il était marié.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55233, notice CHATÉ François, Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 février 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/854, n° 1709. — Arch. Min. Guerre, 17e conseil. — Arch. PPo., listes de contumaces. — J. Dautry et L. Scheler, Le Comité central républicain des vingt arrondissements de Paris, 1960. — Dautry, Bruhat, Tersen, La Commune de 1871, op. cit., p. 332.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément