CHEMINET

Adhérent de l’AIT

Avec Giraudier et Lafargue, il émigra en Suisse au début de mai 1870 par crainte d’une arrestation pour « complot ». Tous les trois étaient de « jeunes ouvriers parisiens, membres de l’Internationale », exerçant la profession de « tailleurs de pierre ». Ils étaient porteurs « d’une lettre de Mangold, secrétaire de la section de Belleville, qui les recommandait aux sections suisses comme des membres dévoués de l’Association ».
Après être passés au Locle, puis à Neuchâtel, ils arrivèrent à Genève où ils trouvèrent de l’embauche. Mais, ayant distribué la Solidarité, organe « antiautoritaire » de J. Guillaume, ils entrèrent en lutte avec les marxistes et quittèrent Genève pour Vevey où ils s’installèrent. (D’après J. Guillaume, L’Internationale, t. 2, p. 48.)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55342, notice CHEMINET, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 février 2019.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément