CHENU Victor, Pierre

Né le 4 septembre 1834 à Châlons-sur-Marne (Marne) ; demeurant à Paris, 11 bis, passage de l’Élysées-des-Beaux-Arts, XVIIIe arr. ; artiste musicien ; communard.

Marié, père de deux enfants ; il avait abandonné sa femme et son enfant pour vivre avec une maîtresse dont il avait aussi un enfant.
Pendant le 1er Siège, il appartint au 158e bataillon de la Garde nationale comme sous-officier, puis chef de musique ; du 20 février au 20 mars 1871, il passa un mois à la Roquette pour détournement de fonds ; puis il fut réintégré dans son grade. À la suite d’une querelle, il quitta le 158e et passa au 142e bataillon comme chef de musique ; il portait alors les galons de capitaine.
Le 5e conseil de guerre le condamna, le 18 octobre 1871, à six ans de détention et à la dégradation civique. Détenu à Clairvaux (Aube), il refusa le travail et, en même temps que lui, environ 70 de ses camarades ; il maintenait son refus en septembre 1872. Une année lui fut cependant remise le 1er juin 1872, puis une autre année le 24 juillet 1875, et la surveillance le 31 octobre 1878.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55357, notice CHENU Victor, Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 février 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/740 et 770.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément