LANGLAIS Auguste, Marie

Par Claude Pennetier

Né le 18 juin 1887 à Messac (Ille-et-Vilaine) ; cheminot ; syndicaliste CGTU ; militant du POP puis du PUP, puis de la SFIO ; conseiller municipal communiste de Clichy (Seine, Hauts-de-Seine).

Né de parents cultivateurs, marié le 27 janvier 1914, Auguste Langlais était mécanicien aux chemins de fer de l’État, ateliers des Batignolles. Secrétaire du syndicat unitaire de ces ateliers, il fut délégué au IIe congrès de la CGTU (Bourges, novembre 1923).
Langlais fut élu conseiller municipal communiste de Clichy le 10 mai 1925 et le 5 mai 1929. Il quitta le Parti communiste à la fin de l’année 1929 avec le maire, Charles Auffray, et la majorité du conseil. Il participa à la création du Parti ouvrier et paysan et, le 21 décembre 1930, lors du congrès de fusion du POP et du PSC (Parti socialiste communiste), il entra au Comité central du Parti d’unité prolétarienne.
Langlais fut réélu en seconde position de la liste du Parti d’unité prolétarienne, aux élections municipales du 12 mai 1935. Il rejoignit le Parti socialiste SFIO, avec ses amis politiques, après la fusion de juin 1937.

Il s’était marié à Bain-de-Bretagne en janvier 1914 avec Marie Augustine Doutet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5546, notice LANGLAIS Auguste, Marie par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 15 mai 2013.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13583, congrès de Bourges ; F7/13672, rapport du 24 avril 1926. — Arch. Dép. Seine, DM3 et Versement 10451/76/1. — Ça ira, n° 35, 27 décembre 1930. — État civil de Messac : pas de mention de décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément