COLETTE Jacques, Eugène

Né le 12 avril 1834 à Langronne (?) (Manche), mort le 31 janvier 1880 à Paris (VIIIe arr., ancien hôpital Beaujon) ; demeurant à Paris, 92, rue Croix-Nivert (XVe arr.) ; graveur ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège de Paris, il appartint à la 8e compagnie sédentaire du 178e bataillon de la Garde nationale ; après l’armistice, il recommença à travailler à la compagnie d’Orléans et chez un sieur Vivier ; vers le 15 avril 1871, il prit du service dans son ancienne compagnie et fut fait prisonnier à la porte de Romainville le 28 mai.
Il fut incarcéré à Rochefort. Le 20e conseil de guerre le condamna, le 4 mai 1872, à la déportation simple, peine commuée, le 7 octobre 1872, en cinq ans de prison avec dégradation civique ; il avait bénéficié d’une remise d’un an le 13 novembre 1875 et, ayant été libéré par erreur le 4 mai 1875, fut arrêté de nouveau le 12 juillet 1876.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55761, notice COLETTE Jacques, Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er juillet 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/774. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément