COLLEVILLE Marie, Adrienne, dite Bontemps Alice

Née le 16 avril 1826 à Neuilly (Seine) ; blanchisseuse ; domiciliée à Paris dans le XVIIIe arrondissement, 16, rue Sainte-Marie ou 54, rue Trois Frères ; communarde.

Fille de parents blanchisseurs, Marie Colleville vivait en concubinage avec Denis Bontemps. Pendant la Commune de Paris, le couple avait mauvaise réputation. Il aurait été la « terreur du quartier ».

Le 3e conseil de guerre la condamna par contumace sous le nom d’Alice Bontemps, le 10 avril 1874, à la déportation dans une enceinte fortifiée pour « excitation à la guerre civile. Intelligences avec les directeurs et commandants des bandes armées. Port d’armes apparentes dans un mouvement insurrectionnel » ; on lui reprochait avant tout d’avoir appartenu au comité des femmes du XVIIIe arrondissement. Elle s’exila à Londres (Grande-Bretagne) avec Denis Bontemps.

Un jugement du 3e conseil de guerre du 23 février 1876, rectifia le patronyme. La peine fut remise le 5 juin 1879.

Son frère Louis, Joseph Colleville fut acquitté le 3 décembre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55812, notice COLLEVILLE Marie, Adrienne, dite Bontemps Alice, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 avril 2021.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 8 J 62 (1619) et GR 8 J 85 (2169). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Paul Martinez, Paris Communard refugees in Britain, 1871-1880, thèse, University of Sussex, 1981. — Notes de Julien Chuzeville et de Pierre-Henri Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément