COMPAS

Militant de l’AIT à Paris ; communard.

Il intervint à une réunion du Conseil fédéral des sections parisiennes de l’Internationale tenue le 3 mai 1871. Au cours de cette réunion, il fut désigné, avec les citoyens Hamet, (Léon) Martin, Nostag, (Henri) Goullé, « pour constituer une commission d’initiative chargée de présenter à la discussion et à l’approbation de la Commune le résultat des travaux des sections parisiennes. La commission, qui aurait son siège à l’Hôtel de Ville, servirait d’intermédiaire entre le conseil fédéral et la Commune ». Les membres, toujours révocables par le conseil fédéral, devraient rendre compte de leurs travaux à chaque séance du conseil. Au cours de la réunion tenue le 10 mai, les citoyens Armand Lévy et Beauchard furent désignés à l’unanimité pour être adjoints à cette commission. (Les Séances officielles de l’Internationale à Paris pendant le Siège et pendant la Commune.)
Y a-t-il identité avec Eugène Compas, communard exilé en Belgique ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55897, notice COMPAS, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 février 2019.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément