CONTEVILLE Auguste

Par Roger Vignaud

Né vers 1839 à Aubenas (Ardèche) ; ajusteur ; adhérent de l’AIT ; participant à la Commune de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Fils de Gaspard et de Marie Vernet, ajusteur, Auguste Conteville, habitait 51, bd des Dames à Marseille. Membre de l’Internationale. À l’occasion du plébiscite de Napoléon III du 8 mai 1870, Conteville, membre du Comité républicain socialiste, fut l’un des neuf signataires du tract appelant les travailleurs des Bouches-du-Rhône à voter « non » au projet de l’Empereur. Ce document précisait que « ceux qui appellent le peuple à voter oui sont ceux qui ont les poches pleines ; ils ne connaissent ni le chômage forcé et ni la misère ».
Le 27 août 1870, Conteville fut condamné par le 1er conseil de guerre à un an de prison pour avoir participé à l’insurrection du 8 août 1870 conduite par Gaston Crémieux ayant abouti à l’envahissement de l’Hôtel de ville. Le 4 septembre 1870, il était libéré comme les autres insurgés sur ordre de Léon Gambetta lors de la proclamation de la République. Conteville fit également partie de la Ligue du Midi. Il est cité par le rapport établi par de Sugny à la demande de l’Assemblée nationale en 1872 à la page 265 comme étant membre du Comité révolutionnaire auprès de la Ligue du Midi. Il fut aussi membre de la Commission de la Commune Révolutionnaire proclamée à Marseille le 1er novembre 1870. Le 5 novembre 1870, il se présenta sur la liste des socialistes à l’élection du Conseil municipal de Marseille, le 14 novembre 1870.

En mars 1871, il soutint le mouvement insurrectionnel mais son rôle au sein de la Commune n’est pas déterminé. Il ne fut pas inquiété par les autorités judiciaires pour son éventuelle participation à la Commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55958, notice CONTEVILLE Auguste par Roger Vignaud, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 février 2019.

Par Roger Vignaud

SOURCES : Archives Départementales des Bouches-du-Rhône, côte : 2R.519, M 6/90. — De Sugny, Rapport à l’Assemblée nationale. — Arch. PPo., B a/439 (Testut).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément