CORDELOIS Henri

Né le 20 novembre 1848 au Cateau (Nord) ; tailleur sur acier ; communard.

Henri Cordelois vint au monde au domicile de ses parents, rue Saint-Lazare, au Cateau. Son père, Adrien Cordelois, était chauffeur machiniste ; sa mère s’appelait Marie, Joseph, Flavy Deflandre.
Il était célibataire. Garde mobile au début du Siège de Paris, il se fit réformer pour une tache sur l’œil et entra aussitôt à la 1re compagnie de marche du 206e bataillon de la Garde nationale ; il continua son service sous la Commune et alla à Vincennes et à Neuilly ; il resta six jours à Issy et fut fait prisonnier, le 22 mai 1871, près de la porte Maillot.
Le 13e conseil de guerre le condamna, le 3 mai 1872, à un an de prison et cinq ans de surveillance, peine commuée, le 14 septembre 1872, en cinq ans de privation de ses droits civiques, la prison étant maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55997, notice CORDELOIS Henri, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/748. — État civil de Cateau-Cambrésis, 1848, Naissances, Acte n°217 (Filae). — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément