CORDIER Ernest

Artiste communard

Pianiste, il devait apporter son concours au concert prévu pour le 25 mai 1871 par le 119e bataillon de la Garde nationale au grand amphithéâtre de la Sorbonne sous la présidence de Régère, membre de la Commune, et de Blin, colonel de la Ve légion, au bénéfice des blessés, prisonniers, veuves et orphelins de la légion. Voir Agar.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56001, notice CORDIER Ernest, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 février 2019.

SOURCE : Murailles... 1871, op. cit., p. 565.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément