CORMIER Aristide

Ouvrier tulliste ; militant de l’AIT à Lyon.

Il était un membre important de la section lyonnaise de l’Internationale en 1866 (Testut, L’Internationale, p. 167).
Il fut blâmé par jugement du Conseil général de Londres, signé Eugène Dupont, 8 mars 1870 (L’Internationale, 27 mars 1870). Selon le Progrès du Locle du 22 janvier 1870, il aurait été exclu avec A. Blanc, Carnal, Chanoz, Schettel et Vindry.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56017, notice CORMIER Aristide, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 février 2019.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément