COUTOULY François, Henri

Né le 2 décembre 1837 au Monastère (Aveyron) ; agent d’affaires et marchand de vins ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, dont il s’évada.

François Coutouly était célibataire et domicilié à Paris depuis quatre ans en 1871. Il vivait au 64, rue Sedaine (XIe arr.). Pendant le 1er Siège de Paris, il appartint à la 3e compagnie de marche du 190e bataillon de la Garde nationale comme lieutenant ; il aurait donné sa démission le 18 mars 1871 et repris du service au début d’avril ; il fut alors nommé lieutenant-colonel à la XIe légion et chargé d’un service administratif au ministère de la guerre. Il cessa ses fonctions le 15 mai et se réfugia à Saint-Mandé (Seine, Val-de-Marne) ; toutefois il signa encore des pièces le 20 mai.
Le 3e conseil de guerre le condamna, le 14 février 1872, à la déportation simple. Il arriva à Nouméa le 9 février 1873, puis s’évada le 23 mai 1874, et fut amnistié le 24 mai 1879. Il épousa Juliette Lopez, la veuve de Paul Rastoul.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56222, notice COUTOULY François, Henri, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/743. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Notes de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément