COUTURIER Jean-Baptiste

Né le 15 mai 1824 à Voisines (Haute-Marne) ; demeurant à Paris, 103, rue Julien-Lacroix (XXe arr.) ; tourneur sur cuivre ; communard.

Il était marié, père d’un enfant ; il avait un frère représentant de commerce.
Pendant le 1er Siège de Paris, il fut employé à la surveillance de la boucherie de la mairie du XIe arrondissement ; après le 18 mars 1871, il fut nommé par Ranvier membre de la commission municipale du XXe arrondissement (avec Dangers, Guillemin, Laloge, Marty et Taillade) ; la commission fit expulser les religieux et religieuses qui tenaient les écoles de l’arrondissement. Jean-Baptiste Couturier fut fait prisonnier le 28 mai et libéré en septembre suivant sur un non-lieu, puis arrêté à nouveau en février 1873.
Il avait été condamné auparavant à un mois de prison pour participation à une société non autorisée ; cette fois, le 3e conseil de guerre le condamna à vingt ans de travaux forcés et 200 f d’amende pour participation à l’insurrection. Le reste de sa peine lui fut remis le 11 mars 1879 et il rentra par la Loire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56231, notice COUTURIER Jean-Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/793. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — J.O. Commune, 5 avril 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément