COUTY Jean-Jacques, Paul, Désiré

Né le 28 mars 1837 à Saint-Arnoult (Loir-et-Cher) ; demeurant à Paris, 16, rue Gabriel ; ébéniste ; communard.

Marié, père d’un enfant, il avait abandonné sa femme et sa fille et vivait en concubinage. Pendant le 1er Siège de Paris, il fut simple garde au 61e bataillon qui prit part aux journées révolutionnaires des 31 octobre 1870 et 22 janvier 1871, enfin au 18 mars. Raoul Rigault appela Jean-Jacques Couty à la préfecture de police et le chargea de perquisitions et d’arrestations ; Jean-Jacques Couty le nia ensuite.
Il avait été condamné, le 14 août 1869, à 16 f d’amende par le tribunal correctionnel de la Seine. Le 11e conseil de guerre le condamna, le 27 décembre 1871, à dix ans de réclusion ; remise d’un an lui fut faite le 12 avril 1878, puis du reste le 29 mai 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56233, notice COUTY Jean-Jacques, Paul, Désiré, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/740.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément