COZETTE Auguste

Né le 24 janvier 1829 à Paris ; habitant rue Servan (XIe arr.) ; employé au Mont-de-Piété depuis 1861 ; ancien militaire ; il faisait chez lui du travail de lunettier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était veuf, sans enfant. Pendant le 1er Siège de Paris, il fut caporal à la 6e compagnie du 218e bataillon de la Garde nationale jusqu’au 6 mars 1871 ; le 18 mars, il fut nommé sergent au 16e bataillon fédéré ; il ne fit pas de service de guerre ; dans le courant d’avril, il signa comme secrétaire le procès-verbal de l’élection des délégués de son bataillon au Comité central ; en outre, il fut, d’après les procès-verbaux, 1er assesseur aux élections du bataillon pour des grades divers. Il fut arrêté le 23 mai.
Le 20e conseil de guerre le condamna, le 20 avril 1872, à la déportation simple ; il arriva à Nouméa le 4 janvier 1875. Sa peine lui fut remise en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56246, notice COZETTE Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/804 et BB 27. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément