CRETIN Achille [CRETIN François, Louis, Achille]

Né le 27 septembre 1836 à Cambrai (Nord) ; demeurant à Paris, 15, rue des Liniers ; mécanicien ; communard.

Il était célibataire. Il avait été condamné, le 28 avril 1870, à 26 f d’amende pour bris de clôture et vol ; le 2 juin 1870, à 25 f pour coups et blessures ; le 26 septembre 1870, à trois mois pour mendicité.
Pendant la guerre, il appartint au corps de francs-tireurs de Seine-et-Marne ; il arriva à Paris le 17 mars 1871 et fut hospitalisé, parce que malade, à l’hôpital Saint-Antoine, du 21 au 30 ; il fut ensuite incorporé à la 3e compagnie de marche du 211e bataillon de la Garde nationale et blessé à Issy le 1er mai ; il resta à l’hospice des Enfants-Malades jusqu’au 15 mai et fut fait prisonnier le 28 mai.
Le 15e conseil de guerre le condamna, le 26 mars 1872, à huit ans de détention et à la surveillance à vie, peine réduite à cinq ans, le 11 juin 1873.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56281, notice CRETIN Achille [CRETIN François, Louis, Achille], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/789.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément