DAMIENS Albert

Né le 8 avril 1850 à Vernon (Eure) ; demeurant à Paris, 6, rue du Port-Saint-Ouen ; communard.

Il était célibataire ; son père était employé au chemin de fer de l’Ouest, sa mère couturière et lui-même plombier. Il s’engagea, le 15 octobre 1870, pour la durée de la guerre, dans le corps des Francs-Tireurs de la Seine, fut fait prisonnier à Orléans, le 4 décembre, s’évada et rejoignit son bataillon dans le Calvados. Il reçut une feuille de route pour Paris, le 15 mars 1871, et se laissa incorporer le 10 avril à la 1re compagnie de marche du 155e bataillon de la Garde nationale ; il alla à Passy, puis à Auteuil, et y resta jusqu’au 12 mai 1871 ; il avait été nommé sergent. Du 12 au 22 mai, il alla à la caserne de la Pépinière, puis obtint trois jours de permission pour soigner une foulure au pied ; il fut arrêté en se rendant chez lui ; il aurait servi la Commune « par goût et par conviction ».
Le 15e conseil de guerre le condamna, le 27 janvier 1872, à cinq ans de détention et à la surveillance à vie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56476, notice DAMIENS Albert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/764.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément