DAMPON François

Né le 21 mars 1831 à Gentilly (Seine) ; employé de commerce ; communard.

Il était marié, sans enfant. Il avait servi dans la marine et l’armée de terre ; il avait subi deux condamnations, en 1849 et en 1856, à deux ans de prison pour abus de confiance, désertion à l’intérieur en temps de paix, et plus tard faillite (il était établi mercier).
Pendant le 1er Siège, il fut capitaine de la 2e compagnie de guerre du 103e bataillon de la Garde nationale ; sous la Commune de Paris il fut capitaine d’état-major de la XIVe légion. Il logeait à cette époque rue Brézin (XIVe arr.) et, quand il fut arrêté, demeurait rue du faubourg Saint-Martin.
Il nia avoir été partisan de la Commune ; le 14e conseil de guerre le condamna par contumace, à la déportation dans une enceinte fortifiée, puis le 3e conseil de guerre le condamna, le 19 janvier 1874, à un an de prison et cinq ans de privation de ses droits civiques ; le reste de sa peine lui fut remis le 19 décembre 1874.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56480, notice DAMPON François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/800. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 1436). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément