DARTIGUES

Né le 9 février 1835 à Issy (Seine) ; demeurant à Vanves ; briquetier ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Il avait fait un congé au 1er et au 2e régiment du génie, et avait été libéré avec un certificat de bonne conduite et la médaille d’Italie ; il se réfugia à Paris en 1870 lors de l’investissement et fut, pendant le 1er Siège, sergent à la 6e compagnie sédentaire du 41e bataillon de la Garde nationale ; il conserva son grade sous la Commune de Paris ; il déposa les armes, le 25 mai 1871, à Belleville et se rendit aux Prussiens.
D’après le commissaire de police de Vanves, il était un partisan exalté de la Commune ; d’après le maire en fonctions et le maire ancien de Vanves, c’était un très honnête ouvrier, entièrement dévoué aux idées d’ordre ; ses patrons, Mortier et compagnie, qui l’avaient employé dix à douze ans, lui donnèrent des certificats très élogieux et s’engagèrent à le reprendre : le 7e conseil de guerre le condamna, le 17 janvier 1872, à un an de prison et dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56572, notice DARTIGUES, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/739.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément