DASSAU Théodore

Né le 30 juin 1820 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; demeurant à Paris, rue du Fer-à-Moulin (Ve arr.) ; communard.

Il était veuf, père d’un enfant. Ancien canonnier libéré avec un certificat de bonne conduite, il fit partie de l’artillerie de la Garde nationale pendant le 1er Siège de Paris, puis travailla chez un maroquinier, après l’armistice, jusqu’au 4 avril 1871 et, le 14 avril, se fit admettre dans un bataillon fédéré ; il fut fait prisonnier le 25 mai place Jeanne-d’Arc (XIIIe arr.).
Le 14e conseil de guerre le condamna, le 27 janvier 1872, à deux ans de prison et à deux ans de surveillance ; la surveillance lui fut remise, mais la peine de prison et la dégradation civique maintenues le 18 décembre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56577, notice DASSAU Théodore, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/773.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément