DAUBIE

Communard

Ancien fabricant de plâtre, il fut sous la Commune de Paris commandant de place à Asnières. Après la défaite, il réussit à s’enfuir et à gagner Londres.
Il fut affilié en mai 1872 à la loge maçonnique révolutionnaire « La Fédération », fondée par Vésinier et Landeck, et le détail de son interrogatoire préalable fut donné dans un rapport adressé par l’espion Matuszewicz au Préfet de police de Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56591, notice DAUBIE, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 mars 2019.

SOURCE : André Combes, « Les Philadelphes et autres loges de Communards... », Chroniques d’histoire maçonnique, n°35, 1985. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément