DAUDON Joseph

Né le 25 août 1828 (ou 1829) à Puy-du-Chaland, arrondissement de Bourganeuf (Creuse) ; demeurant à Paris, 90, rue de Turbigo (IIIe arr.) ; tailleur de pierre ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, père de deux enfants, il ne vivait pas avec sa femme. Pendant le Siège, puis la Commune de Paris, il fut simple garde au 104e bataillon, et passa le 10 mai 1871 dans les Volontaires de Montrouge ; le 27 mai il tomba aux mains des Prussiens. Livré à l’armée de Versailles, il fut incarcéré à Rochefort.
Le 6e conseil de guerre le condamna à la déportation simple le 6 avril 1872 ; il arriva à Nouméa le 4 février 1873. Sa peine lui fut remise le 15 janvier 1879 et il rentra par le Navarin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56599, notice DAUDON Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/770. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot et Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément