DEBARLE Gustave, Émile

Né le 27 décembre 1852 à Paris ; y demeurant, 11, rue du Rhin (XIXe arr.) ; vidangeur ; communard.

Il était célibataire. Il avait été condamné, en octobre 1871, à huit jours de prison pour coups, et, le 9 novembre, à six mois pour vol, alors qu’il était garde à la 7e compagnie du 231e bataillon ; sous la Commune de Paris, il fut élève-clairon à la 3e compagnie du 275e bataillon, dit des Enfants-Perdus ; il nia tout. Arrêté courant juin, il fut incarcéré à Rochefort. Il bénéficia d’un non-lieu en septembre et fut libéré.
Il fut ensuite condamné par contumace, par le 4e conseil de guerre (19 décembre 1872), à la déportation dans une enceinte fortifiée. Arrêté de nouveau en avril 1873, il fut condamné par le même conseil, le 12 août 1873, à deux ans de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56692, notice DEBARLE Gustave, Émile, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/795. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément