DEBRAND François, Gustave

Né le 28 mars 1846 à Paris où son père était emballeur, 70, faubourg Saint-Martin, et sa mère couturière, 97, rue Mouffetard ; machiniste ; communard.

Il était célibataire. Il avait subi, le 10 août 1866, une condamnation à deux mois de prison pour vol, et une autre, le 6 novembre 1868, à six jours, pour outrages à agents.
Pendant le 1er Siège de Paris, il appartint au bataillon de francs-tireurs Lafont-Mocquart ; blessé au Bourget, il fut, à sa sortie de l’hôpital, incorporé au 29e bataillon de la Garde nationale ; après le 19 mars 1871, il fut versé à la 2e compagnie de marche du 25e bataillon ; il alla à Clichy, puis à Levallois-Perret, rentra à Paris le 21 mai et suivit le 22 son bataillon à la Villette et à la poterne de Montmartre où il fut blessé ; il fut arrêté à l’hôpital de Vincennes.
Le 10e conseil de guerre le condamna, le 9 avril 1872, à dix ans de détention et à la dégradation civique, peine réduite à huit ans le 19 juin 1875, et à cinq ans le 27 juin 1876.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56719, notice DEBRAND François, Gustave, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/757.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément