DE BUIJZER Michel

Citoyen belge né le 1er février 1841 à Malines ; ouvrier menuisier ; communard.

Durant la guerre franco-prussienne, il servit dans les rangs des Tirailleurs garibaldiens. Licencié lors de l’armistice, il se fixa d’abord à Lyon. Il gagna Paris le 28 mars 1871 et s’engagea dans la 4e compagnie de marche du 200e fédéré. Arrêté le 12 mai sous l’inculpation de trahison, il fut enfermé à Mazas. Libéré le 25 mai lorsque les gardiens ouvrirent toutes les portes pour permettre aux prisonniers d’échapper aux bombardements versaillais, Michel De Buijzer erra durant trois jours dans les derniers quartiers contrôlés par les insurgés. Lors de son arrestation, il prétendit ne pas avoir pris part aux combats. Les autorités militaires ayant été dans l’incapacité de confirmer ou d’infirmer ses dires, il fut condamné le 18 mai 1872 à 10 ans de bannissement par le 16e conseil de guerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56735, notice DE BUIJZER Michel, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 mars 2019.

SOURCE : F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément