DEFENTE Achille, Louis

Né le 31 mars 1855 à Tartiers (Aisne) ; journalier, demeurant à Paris, rue de Joinville (XIXe arr.) ; jeune communard, mort en détention.

Il était célibataire. Le 2 juin 1871, il fut accusé du vol de plusieurs kilos de chocolat au préjudice d’un épicier de la rue de Flandre ; il avait déjà été arrêté deux fois pour vol et avait comparu, le 23 avril 1869, devant le tribunal correctionnel de la Seine, mais avait été rendu à ses parents. Il reconnut avoir participé à la construction de barricades ; d’après les renseignements recueillis par la police il serait resté chez ses parents durant la dernière semaine de mai 1871.
Le 8e conseil de guerre le condamna, le 3 février 1872, à trois ans de prison et à cinq ans de surveillance. Il fut incarcéré à la maison centrale de Landerneau où il mourut le 13 mars 1874.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56812, notice DEFENTE Achille, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/775. — Arch. Mun. Brest (Finistère), État-civil. — Note de G.-M. Thomas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément