DEGENÈVE Georges

Né à Ardon (Valais, Suisse) le 2 juillet 1842 ; forgeron ; communard.

Il était marié, père de deux enfants.
Sous la Commune de Paris, il fut garde au 207e bataillon de la Garde nationale. Il conserva pendant l’insurrection l’emploi qui avait été le sien durant le 1er Siège, et assura qu’il était rentré chez lui le 21 mai 1871.
Son casier judiciaire ne portait nulle condamnation antérieure. Le 9e conseil de guerre le condamna, le 26 avril 1872, à dix ans de bannissement, dix ans de surveillance, et à la dégradation civique, peine réduite de trois ans le 27 novembre 1875, puis remise totalement le 26 novembre 1878. Voir D. Zwahlen.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56828, notice DEGENÈVE Georges, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/785. — Archives fédérales, Berne, carton 193 (cote actuelle).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément