DEGUISE Frédéric

Né le 3 novembre 1823 à Ham (Somme) ; demeurant à Paris ; mécanicien ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il était veuf sans enfant ; il avait été condamné, le 1er mai 1860, à un mois de prison pour rébellion à un agent, et on le présentait comme un ivrogne, qui vivait en concubinage avec une femme mariée.
Pendant le 1er Siège de Paris, il fut simple garde au 220e bataillon, et passa caporal au 158e après le 18 mars 1871 ; il ne prit part à aucune sortie et dit être resté chez lui à partir du 21 mai.
Le 4e conseil de guerre le condamna, le 28 décembre 1871, à la déportation simple et à la dégradation civique ; il mourut à l’ambulance d’Uro, île des Pins, le 13 novembre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56861, notice DEGUISE Frédéric, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/733 et H colonies 76.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément