DEHARBE Eugène, Ferdinand

Né le 18 juin 1845 à Paris ; homme de peine ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège de Paris, il fut simple garde au 13e bataillon des mobiles de la Seine ; il paraît, après son licenciement, avoir vagabondé jusqu’au début d’avril 1871 et s’être alors fait enrôler dans le corps des Enfants Perdus ; il fut contusionné, le 25 mai, par un éclat d’obus, et envoyé à l’ambulance de la rue des Tournelles où il fut fait prisonnier le 26 mai.
Le 16e conseil de guerre le condamna, le 18 mai 1872, à deux ans de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56867, notice DEHARBE Eugène, Ferdinand, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/779.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément