DELAGUESNE Eugène

Né le 6 août (ou octobre) 1852 à Neuilly (Seine) ; demeurant à Puteaux (Seine), 12, rue Saulnier ; ouvrier zingueur ; communard, mort en détention.

Il était célibataire. À l’approche des Prussiens, il rentra à Paris et s’enrôla dans la 3e compagnie de marche du 35e bataillon de la Garde nationale ; après l’armistice, il retourna à Puteaux et reprit son travail de couvreur ; sous la Commune de Paris, un de ses oncles, capitaine au 35e bataillon fédéré, semble l’avoir décidé à rejoindre son ancienne compagnie ; dans la dernière semaine, il se réfugia en bourgeois chez un horloger de l’avenue des Ternes et fut arrêté le 24 juin 1871.
Il fut incarcéré à Rochefort et le 19e conseil de guerre le condamna, le 12 juin 1872, à la déportation simple. Incarcéré à la citadelle du Château d’Oléron après sa condamnation, il y mourut le 10 avril 1873 en attente d’embarquement pour la déportation.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56925, notice DELAGUESNE Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/768. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément