DELAHAYE Eugène, Charles

Né le 20 septembre 1849 à Paris ; y demeurant, rue Bichat (Xe arr.) chez sa mère ; monteur mécanicien ; communard.

Il était célibataire. Il avait subi, en 1867 et 1868, devant le tribunal correctionnel de la Seine, deux condamnations pour vol, à trois mois et deux mois de prison ; il prétendit qu’elles ne lui étaient pas applicables, mais avoua en 1867 un mois de prison pour coups et blessures.
Sous la Commune de Paris, il fut palefrenier à l’Hôtel de Ville ; pendant le 1er Siège, il aurait été garde mobile, dit-il ; il accompagna une fois Assi au fort d’Ivry comme ordonnance ; la veille de l’incendie de l’Hôtel de Ville, il conduisit, sur ordre de Pindy, les chevaux à la mairie du XIe arrondissement et, le 26 mai 1871, sur la place de la mairie de Belleville ; il les attacha à la grille de l’église, rentra chez sa mère et n’en sortit plus ; il varia dans les explications qu’il donnait de son emploi du temps.
Le 13e conseil de guerre le condamna, le 7 février 1872, à la déportation simple et à la dégradation civique : peine commuée, le 1er octobre 1872, en cinq ans de prison avec dégradation civique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56928, notice DELAHAYE Eugène, Charles, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 mars 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/744.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément