DELALANDE Léopold

Né le 2 février 1853 à Paris ; y demeurant ; bijoutier, domicilié, en 1870, 115, rue Vieille-du-Temple ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Durant le 1er Siège, il combattit aux Éclaireurs de la Seine, puis, après l’armistice, il reprit son travail. Le 15 avril 1871, il s’engagea au bataillon des Vengeurs de Paris, fut blessé place de la Bastille, le 25 mai, et envoyé à l’hôpital Saint-Antoine où on l’arrêta le lendemain.
Condamné, le 3 mai 1872, par le 25e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, il bénéficia, le 30 avril 1877, de la remise de sa peine contre l’obligation de résider en Nouvelle-Calédonie, puis d’une remise totale le 15 janvier 1879. Il fut rapatrié par la Vire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56938, notice DELALANDE Léopold, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/769. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément