DELATTRE Auguste, Adolphe

Né le 22 (ou le 30) mai 1843 à Paris ; y demeurant, au 20, rue Nollet (XVIIe arr.) ; typographe ; communard.

Auguste Delattre servit la Commune de Paris comme sous-lieutenant et fut blessé sur les barricades. Arrêté le 4 juin 1871, il fut incarcéré à Rochefort. Réussit-il à s’évader, ou bénéficia-t-il d’un non-lieu ? On sait seulement qu’il quitta la France pour se réfugier en Belgique. Sa présence est attestée à Schaerbeek à la mi-avril 1873. Il passa ensuite en Suisse.
Auguste Delattre y fut l’un des 54 « proscrits de la Commune » signataires de l’adresse Au citoyen Garibaldi, quatre pages imprimées, Genève, 27 janvier 1875.
L. Descaves, dans Philémon..., op. cit., p. 301, signale qu’un nommé Delattre Adolphe, combattant fédéré blessé le 22 mai sur une barricade, se réfugia en Suisse où il travailla comme imprimeur. Il y a vraisemblablement identité.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56988, notice DELATTRE Auguste, Adolphe, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Claris (IFHS). — Arch. fédérales (Berne), Flüchtlinge, carton 53, cote actuelle. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément