DELATTRE François

Ouvrier mineur à Bully-Grenay (Pas-de-Calais) ; gréviste en 1867, condamné à la prison.

En décembre 1867, la compagnie de Béthune imposa un nouveau règlement à ses ouvriers mineurs : elle leur prescrivit de prendre le travail à heure fixe et les informa qu’immédiatement après la Sainte Barbe, le travail commencerait à 4 heures précises.
Le 10 décembre, à Bully-Grenay, les ouvriers se présentèrent à 4 h. 1/2. Le sous-ingénieur leur défendit de descendre. Les ouvriers arrêtèrent alors les fourneaux du générateur pour que personne ne puisse travailler. La gendarmerie intervint et, après l’arrestation de plusieurs mineurs, 120 ouvriers sur 200 reprirent le travail dès la remise en marche des feux.
Le 18 décembre 1867, le tribunal correctionnel de Béthune condamna Delattre François à douze jours d’emprisonnement, Alfred Chopin et Florentin Boulanger à huit jours, Alexandre Pezin à 25 francs d’amende.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article56990, notice DELATTRE François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er avril 2019.

SOURCES : Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 4869 (lettres du sous-préfet de Béthune au préfet du Pas-de-Calais, 10 décembre 1867, 14 janvier 1868).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément