DELAVIÈRE Alphonse, Joseph, Côme

Par Jean-Pierre Besse

Né le 2 avril 1843 à Milly-sur-Thérain (Oise) ; maréchal-ferrant ; membre de la Commune de Paris ; condamné.

Alphonse Delavière était le fils d’un maréchal. Célibataire, il demeurait à Rémérangles (Oise) et exerçait la profession de maréchal-ferrant.

Il avait été condamné le 10 août 1865, devant le tribunal correctionnel de Beauvais, à deux ans de prison pour coups volontaires ; il buvait beaucoup et paraissait « atteint d’un commencement d’idiotisme ».

Il parut n’avoir fait aucun service pendant la guerre, et quitta Beauvais après le 18 mars 1871 « sous prétexte de venir chercher de l’ouvrage à Paris ou d’y contracter un engagement dans l’armée autrichienne » (?). Il serait arrivé à Paris le 10 avril, et aurait été contraint par les fédérés de s’enrôler dans une compagnie de marche du 124e bataillon de la Garde nationale ; le 3 juin, il partit pour Rémérangles où il fut arrêté quinze jours après.
Le 15e conseil de guerre le condamna, le 13 janvier 1872, à dix ans de détention et à la surveillance à vie ; deux ans lui furent remis le 11 août 1877, puis le reste le 20 août 1878.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57015, notice DELAVIÈRE Alphonse, Joseph, Côme par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 avril 2019.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/771, n° 9060. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément