DELMOND Ferdinand, Pierre, Marie

Né le 29 juin 1852 à Paris ; pâtissier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire ; il avait été condamné à huit jours de prison pour vol, puis à huit autres jours de prison, en 1867, pour avoir été compromis dans des désordres, boulevard des Italiens, en juin.
Il appartint, sous la Commune de Paris, aux chasseurs fédérés comme simple garde. Le 14e conseil de guerre le condamna, le 11 janvier 1872, à la déportation simple. Il arriva à Nouméa le 25 septembre 1872. Amnistié, il rentra par le Calvados.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57112, notice DELMOND Ferdinand, Pierre, Marie, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/836. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément