DEMISSOLZ Auguste

Né à Lyon (Rhône) le 1er décembre 1844, demeurant à Paris, 10, rue Saint-André (?) ; « ex-militaire, ex-agent d’affaires » ; adhérent de l’AIT ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Sous-intendant militaire des hôpitaux et ambulances pendant la Commune de Paris ; le 6e conseil de guerre le condamna par contumace, le 26 octobre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il n’avait encouru auparavant aucune condamnation.
Il « s’est dit affilié à l’Internationale ».
Arrêté en Belgique, venant de Londres, en août 1871, il aurait été condamné, par le tribunal de Bruxelles, à 20 f d’amende pour avoir pris le nom de Martin Claude, Bernard. Par la suite, en mars 1876, il aurait été arrêté à Liège « sous inculpation de banqueroute frauduleuse et faux ».
Il fut gracié le 27 novembre 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57210, notice DEMISSOLZ Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/856 A. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément