DENEUBOURG Edmond

Né en Belgique aux environs de 1844 ; domicilié à Paris (Ier arr.), 19 rue Sainte-Anne ; communard.

Capitaine de la 1ère compagnie du 86e bataillon de la Garde nationale de la Seine pendant le Siège de Paris, il fut élu capitaine de la 12e (devenue 6e) compagnie du 2e bataillon des Vengeurs de Paris pendant la Commune.
Il parvint à échapper à la répression en se cachant sous le faux nom de Jean Denisier. Il vivait alors avec une femme belge nommée Desse. Le 27 novembre 1871, menacé d’arrestation, il disparut définitivement de Paris, sans doute pour aller se réfugier en Belgique.
Il fut condamné par contumace par le 3e conseil de guerre, le 15 octobre 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée, peine remise le 8 avril 1879 sous condition d’arrêté d’expulsion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57239, notice DENEUBOURG Edmond, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/856 A. — Arch. Min. Guerre, GR 8 J 3e conseil 48 (1223) et GR 8J 571. — Arch. Paris, D2R4 18. — Arch. PPo., listes de contumaces. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de Michel Cordillot et de Pierre-Henri Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément