DENISSON Antoine

Né à Roches (Creuse) le 2 octobre 1835 ; demeurant à Paris, 15, passage Voltaire ; tailleur de pierre ; adhérent de l’AIT ? ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Aide-major délégué du 242e bataillon fédéré au Comité central de la Garde nationale, il fut accusé de complicité dans l’incendie de l’entrepôt de la Villette. Par contumace, le 6e conseil de guerre le condamna à mort, le 15 octobre 1872. Il n’avait encouru auparavant aucune condamnation.
Il « passait pour un agent de l’Internationale ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57261, notice DENISSON Antoine, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat. BB 24/856 A, n° 2117. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément