LECLAINCHE Louis, Marie

Par Justinien Raymond, Claude Geslin

Né le 1er mai 1873 à Rennes (Ille-et-Vilaine), mort le 4 juin 1959 à Rennes ; ajusteur aux chemins de fer de l’État ; socialiste SFIO d’Ille-et-Vilaine.

Fils d’un modeleur, Louis Leclainche (écrit parfois Le Clainche) fut un actif militant socialiste de Rennes. Sa Fédération le délégua au congrès national du Parti socialiste tenu à Brest en 1913. Élu conseiller municipal de Rennes en 1908, il conserva son mandat en 1919, 1925 et 1929. Il se présenta comme candidat socialiste aux élections législatives du 26 avril 1914 dans la 2e circonscription de Saint-Malo, où, après une courte campagne, il recueillit 58 voix ; et, à celles du 16 novembre 1919, il figura sur la liste socialiste SFIO d’Ille-et-Vilaine qui rassembla 14 185 voix assurant l’élection du chef de file Albert Aubry.

Louis Leclainche fut, avec Henri Lepouriel*, un de ceux qui reconstruisirent la Fédération socialiste SFIO après le congrès de Tours (décembre 1920). Les rapports pour le XIXe congrès national (Paris : 2-31 octobre-1er novembre 1921) le présentaient comme trésorier fédéral, fonction qu’il occupait toujours en 1930. Il fut également trésorier de la section socialiste SFIO de Rennes jusqu’en 1930 puis de nouveau en 1938. Devenu administrateur du bureau de bienfaisance, il fut candidat à l’élection du conseil d’arrondissement dans le canton nord-est de Rennes en décembre 1937.

Retraité, il fut trésorier de la Fédération en 1944 et 1945 puis fut élu conseiller municipal de Rennes en mai 1945 sur la liste antifasciste.

Louis Leclainche s’était marié à Rennes le 14 octobre 1898.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5729, notice LECLAINCHE Louis, Marie par Justinien Raymond, Claude Geslin, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 8 juin 2011.

Par Justinien Raymond, Claude Geslin

SOURCES : Arch. Dép. Ille-et-Vilaine, 3 Md 34, 3 Md 35, 3 Md 39. — L’Aurore d’Ille-et-Vilaine, 1922-1938. — Jacques Bonhomme, 1935. — État civil de Rennes. — Compte rendu du congrès de Brest. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes II, op. cit., p. 206-207.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément