DERNEDEN Joseph, Victor

Né à Étalle (Belgique) le 8 mars 1852 ; boutonnier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il vint à Paris vers le 7 avril 1871 et se fit incorporer au 12e bataillon fédéré. Avec son bataillon, Joseph Derneden fut engagé à divers endroits. Lors de l’entrée des troupes versaillaises dans Paris, il servait en première ligne aux abords du fort de Bicêtre. Le 25 mai, Joseph Derneden rentra dans Paris par la porte d’Italie pour éviter d’être pris à revers. Il réussit à gagner la Mairie du XIe arrondissement, point de ralliement des derniers insurgés. Joseph Derneden se battit le 26 sur la barricade du Château-d’Eau, puis il recula par le boulevard du Prince-Eugène jusqu’à la barricade de la rue Saint-Ambroise (XIe arr., et non « rue Saint-Amboise »). Il se replia ensuite jusqu’en haut de Belleville et fut arrêté le 28 mai au lac Saint-Fargeau.
Il fut condamné le 29 décembre 1871, à la déportation simple. Il arriva à Nouméa le 25 septembre 1872. Amnistié en 1879, il rentra par le Navarin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57311, notice DERNEDEN Joseph, Victor, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/836 et BB 27. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément