DESCHASEAUX Ferdinand

Né le 24 mars 1830 à Aillevillers-et-Lyaumont (Haute-Saône) ; demeurant à Paris, 48, rue du Chevaleret (XIIIe arr.) ; communard.

Il était veuf, père d’un enfant ; en 1872, on dit que son enfant âgé de onze ans était à l’assistance publique depuis trois ans et que le père se livrait à la boisson. Il avait servi deux ans en 1848-1850 comme engagé volontaire au 17e régiment d’infanterie ; il habitait Paris depuis 1854.
Pendant le 1er Siège de Paris, il fut simple garde au 177e bataillon ; il passa deux jours au plateau d’Avron, vingt jours dans les tranchées à Vitry, quinze jours aux avant-postes d’Arcueil ; au début d’avril 1871, il fut élu sergent-major ; le bataillon se trouvait à Neuilly et fut envoyé, en mai, au Moulin-Saquet ; Ferdinand Deschaseaux aurait été emprisonné du 8 au 17 mai pour refus de service ; il entra, le 17, comme sergent-fourrier dans une compagnie du génie chargée de travaux de terrassement au fort de Bicêtre ; le 25 mai, il se réfugia chez lui et fut arrêté peu après à Ivry dans la brasserie du sieur Weckmann qui l’employait depuis peu.
Le 11e conseil de guerre le condamna, le 16 janvier 1872, à un an de prison et à cinq ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57380, notice DESCHASEAUX Ferdinand, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 avril 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/747.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément