DESHURAND Adolphe

Né le 26 juin 1854 à Saint-Sulpice-Laurière (Haute-Vienne) ; demeurant, rue Desaix, à Paris (XVe arr.) ; maçon ; jeune communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Lors de la réorganisation de la Garde nationale, en 1870, il se fit incorporer au 165e bataillon et combattit contre les Prussiens à Montretout ; il était sans grade et resta au 165e bataillon. Le 26e conseil de guerre le condamna, le 24 avril 1872, à la déportation simple ; sa peine lui fut remise le 16 mai 1874 ; il était arrivé en février 1873 en Nouvelle-Calédonie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57417, notice DESHURAND Adolphe, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 avril 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/803.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément