DESJARDINS, née Chilly, Eugénie, Louise, Célestine

Née le 23 avril 1837 à Rantigny (Oise) ; demeurant à Paris, 7, rue Saint-Yves (XIVe arr.) ; communarde.

Elle avait épousé, en 1853, Desjardins qui la quitta après six mois de mariage ; elle n’avait pas d’enfants ; elle fut condamnée, en 1857, à trois mois de prison pour adultère. Depuis environ neuf ans, elle vivait en concubinage avec Bufferne. Bufferne étant garde à la 6e compagnie du 184e bataillon fédéré et accusé d’avoir mis le feu à la préfecture de police, la femme Chilly fut accusée de lui avoir apporté du pétrole.
Le 4e conseil de guerre la condamna, le 18 juillet 1872, à vingt ans de travaux forcés ; elle fut amnistiée en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57421, notice DESJARDINS, née Chilly, Eugénie, Louise, Célestine, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/780 et BB 27. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément